Le drainage lymphatique manuel (DLM) est une forme de  thérapie physique. Ses domaines d’application sont très variés. Il permet notamment d’éliminer les œdèmes et les engorgements des parties œdémateuses du corps, comme le tronc et les membres (bras et jambes)

Domaines d’application
L’efficacité de la circulation dans les vaisseaux lymphatiques des membres et du tronc s’en trouve améliorée. Le drainage lymphatique ne permet pas une amélioration de la circulation sanguine comme pour les massages classiques, mais déplace de manière active les fluides présents dans le derme et l’hypoderme. Le système lymphatique, un système capillaire sanguin comparable à un appareil cardiovasculaire, transporte les liquides interstitiels et possède des fonctions immunobiologiques (des ganglions lymphatiques enflés au niveau de la gorge indiquent des inflammations).
En cas d’affections traumatiques ou orthopédiques, telles que des claquages, des luxations, des entorses ou des déchirures musculaires, lors desquelles la partie du corps touchée est gonflée, le drainage lymphatique manuel est tout indiqué, tout comme en cas de brûlures, de traumatismes crâniens ou de maladie de Sudeck (syndrome douloureux régional complexe).

Avant et après une opération, le drainage lymphatique contribue à lutter contre la douleur et à désengorger les tissus emplis de liquide cellulaire. Il est ainsi possible de réduire les médicaments antalgiques (antidouleurs) et d’accélérer la guérison.

Les contre-indications concernent notamment:

  • Tumeurs (malignes)
  • Insuffisance cardiaque grave, souvent de grade 3 et 4 (œdème cardiaque)
  • Élévation de la température corporelle au-delà de 37,5 °C
  • Processus inflammatoires d’origine douteuse (germes pathogènes)
  • Thrombose veineuse profonde (thrombose veineuse profonde), mais également thrombophlébite aiguë
  • Érysipèle (peau rouge)
  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Inflammations aiguë, fiévreuse ou bactérienne
  • Œdème cardiaque

Tarifs thérapie